obscure-clarteRésumé: « Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.
 
Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.
 
Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ? »

Mon avis: Je sais que ce livre a beaucoup fais parler de lui lors de sa sortie, mais j’ai beaucoup hésité à me lancer dans cette lecture car le sujet me paraissais triste, douloureux et difficile.

Lucille et sa sœur Wren, vivent une terrible situation: leurs mère les laisse pour un séjour afin de se ressourcer et de se retrouver avec elle même, elle ne supporte plus l’absence de son mari, interné dans un hôpital psychiatrique; mais elle ne reviendra jamais. Les deux sœurs vont devoir unir leurs forces afin de gérer au mieux cette vie délicate et fragile. Lucille va s’armer de courage pour survivre, payer les factures qui s’entassent, veiller à l’éducation de sa sœur, et  s’assurer que le frigo ne reste pas vide. Mais cela deviens de plus en plus difficile, le peu d’économie qui leur restais s’épuise, la nourriture se fait plus rare et Wren commence à être malheureuse ce qui se remarque à l’école. La grande sœur, a honte alors elle n’en parle à personne et elle dissimule chaque détails afin qu’on ne lui enlève pas la seule chose qui lui reste, sa petite sœur.

On s’attache dès le début au personnage de Lucille, qui est déterminé et veux à tout prix dissimuler les apparences. Elle ne se laisse pas décontenancé par les événements et se bat. C’est une jeune femme courageuse qui fais preuve de beaucoup de maturité en s’occupant de sa sœur et en luttant pour que la tournure que prend leur vie soit meilleure, elle essaye de garder la tête haute et de masquer ses émotions afin de ne pas blesser sa sœur encore trop jeune pour comprendre la situation. Mais la situation s’aggrave, le jour où elles n’ont plus les moyens de se nourrir alors Lucille prend la ferme décision de travailler. Elle va être aidé dans ce douloureux périple par sa meilleure amie et son frère sur qui elle peux compter. Une histoire d’amour naissante va permettre à la lycéenne de trouver un peu de réconfort de douceur. Ce petit bout de femme va parfois perdre espoir et avoir des sentiments de doutes mais un ange gardien va leurs venir en aide, incognito et en cachette remplir leurs placards et déposer des muffins fumants.

C’est un roman très émouvant avec une belle écriture poétique. On constate que les personnages sont confronté à une dure réalité et aux problèmes d’adultes. Il nous livre également une belle leçon de vie, c’est à dire que même si l’on broie du noir, il y a toujours une issue, il ne faut jamais cesser d’espérer. Avec ce livre sensible, nous sommes amené à réfléchir sur la vie. Les émotions sont au rendez-vous, puisqu’on passe du rire aux larmes instantanément. Un roman que je recommande chaudement.

 

 

 

Publicités