vous-parler-de-caRésumé: « En 1998, Laurie Halse Anderson, jusque-là auteur pour enfants, est réveillée par les sanglots d’une jeune fille. Dans la maison, ses enfants dorment à poings fermés ; c’est un cauchemar qui a réussi à la tirer du sommeil. Répondant au besoin de se vider l’esprit des pensées sombres qui s’y agitent, Laurie attrape un carnet et y couche le brouillon d’une histoire, celle d’une jeune fille qui ne parle plus depuis un terrible crépuscule d’été. Une fois sa mission accomplie, elle retourne se coucher. Laurie Anderson ne fit plus jamais ce mauvais rêve qui allait pourtant changer sa vie l’année suivante quand les notes seraient devenues un roman vendu à plusieurs millions d’exemplaires, un film hollywoodien (avec Kristen Stewart en 2004), de nombreuses nominations et récompenses, et plus de 30 traductions, Vous parler de ça n’est pas simplement un premier roman bouleversant. C’est un phénomène de société, c’est un sujet de conversation, c’est un étendard, c’est un livre capable de changer la vie de celles qui le lisent, et il est pour la première fois traduit en français. « Dans ce magnifique roman, Laurie Halse Anderson mêle fines observations et portraits hauts en couleur pour nous entraîner dans la tête d’une adolescente isolée… Elle insuffle à son récit une énergie capable de soutenir son héroïne à travers sa douleur et provoque l’empathie… Le réalisme de la métamorphose durement gagnée de Melinda laissera les lecteurs touchés et inspirés. » Publishers Weekly « 

Mon Avis: La lecture de ce livre m’a beaucoup tenté étant donnée qu’il a fait beaucoup de bruit et que c’est un bestseller Américain. Il viens tout juste de paraître aux éditions « j’ai lu » donc il peut être abordable pour ceux qui possède un petit budget.

Nous suivons au cours de l’histoire, une jeune fille prénommé Melinda Sordino en classe de seconde. Ses vacances d’été l’ont complétement changer, elle cache un lours secret qui va marquer sa vie à jamais. Lors de sa rentrée au lycée les étudiants commencent à la haïr et se mettent à l’exclure ainsi qu’à l’éviter, elle deviens vite la risée du Lycée. Melinda devenue dépressive n’a d’autres choix que de se retrancher dans son silence et dans son mutisme.

Le sujet du livre  étant le harcèlement, est toujours d’actualité. Le roman ne tombe pas dans la prévention mais cherche à nous sensibiliser de manière subtile sans que quiconque le remarque.

On ressent beaucoup d’attachement pour Melinda qui se sent tellement impuissante face aux évènements. On est pris dans l’intrigue et le lecteur veux à tout prix l’aider et percer son secret pour enfin comprendre l’origine de son silence. Cette fille fait preuve de beaucoup de courage et endure de nombreux moments difficiles. Même si elle n’arrive pas à trouver la parole, elle va se dévoiler et s’exprimer à travers l’art grâce à son professeur d’arts plastique.

Pour ma part, je trouve que c’est un roman fort et poignant qui nous invite à poser un autre regard sur ceux qui n’osent parler de leurs mal-être. C’est également un voyage dans l’univers des adolescents, période difficile où on cherche sa place dans la société. Il se lit très vite, quelques heure suffisent seulement.

« c’est tellement plus facile de ne rien dire. Ferme ton clapet, motus et bouche cousue, boucle-la. Toutes les conneries qu’on entend à la télé sur l’importance de communiquer, d’exprimer ses sentiments, tout ça, c’est que du vent. Dans la vraie vie, tout le monde se fout de ce que vous avez à dire. »

C’est donc un gros coups de cœur , et je vous invite vraiment à le lire même s’il s’adresse à un public plus mature !

Publicités