enjoyphoenix

Résumé: Une étudiante en architecture, une youtubeuse, un jeune homme trop tranquille nommé Marco, un moniteur d’auto-école et un professeur d’université… Cinq personnages aux destins dissemblables vont former un groupe hétéroclite et fantasque à la faveur du permis de conduire. Tandis que trois générations se mêlent et s’apprivoisent, une camaraderie surprenante grandit entre les candidats ; chacun va se livrer aux autres bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Le passé, les doutes, les regrets, les espérances s’invitent dans l’habitacle de la voiture à doubles commandes.   Leurs différences les poussent à reconsidérer leurs choix et les horizons qu’ils s’étaient fixés. Et le danger de ressortir de l’expérience juste un peu plus perdu qu’avant est bien réel… Mais voici que surgit l’extraordinaire et que s’offre à eux un chemin bien éloigné des codes et des panneaux de signalisation.  Marie Lopez a 21 ans. Carnet de routes est son premier roman.

Mon avis: Je vous avoue que j’ai été un peu sceptique avant de commencer ma lecture notamment, à cause de l’avis de mon entourage qui m’affirmais que ce roman n’étais pas à la hauteur de ce qu’ils espéraient, mais j’ai tout de même voulu le lire pour me faire mon propre avis…

Le récit se focalise sur cinq personnages de toutes générations confondues qui vont être lié par un permis de conduire. Leurs histoires s’entremêlent pour n’en former plus qu’une. Ce sont des personnages sensibles et émouvant un peu cabossé par la vie, ils présentent de nombreuses failles, se posent des questions sur la vie, la mort, le célibat, ect…d’ailleurs Marie nous demande également de prendre un temps de réflexion et de prendre en considération tout ce qui nous lient au personnes du quotidien. L’auteur s’attache énormément à la dimension psychologique et nous informe qu’il faut prêter attention  aux liens invisibles qui nous entourent.Les échanges et les événements ne sont donc peut-être pas issus du hasard , selon Marie.

L’auteure, nous livre également ses doutes, ses peines et ses désillusions à travers ce roman puisqu’elle a inséré des éléments autobiographiques pour expliquer sa vie de youtubeuse. Elle veux faire comprendre à son public que sa vie n’est pas parfaite et que son métier est difficile à gérer ainsi qu’à concilier avec sa vie privée. Enjoyphoenix, telle est son nom de youtubeuse, se dévoile donc au fil de ses pages.

Je m’attendais à un roman qui soit ancré dans la réalité, mais j’ai été très étonnée de voir apparaître une touche de magie dans le fil de l’intrigue. Je dois dire que cela m’a un peu dérangé car je n’ai pas saisi l’objectif d’intégrer des éléments fantastique au décor. Je trouve que ça n’a aucune valeur ajoutée, et ça m’a rendue confuse.

Le déroulement de l’histoire m’a également un peu gêné. Selon moi les événements ne s’enchaînent pas logiquement, il y a une part d’incohérence. Cela m’a un peu troublée et parfois je n’ai pas totalement compris où l’auteure voulais en venir, j’étais un peu perdue.

Il faut souligner aussi, que c’est le premier roman de Marie Lopez , mais le deuxième livre que Marie écrit. Le premier (que je n’ai pas lu) s’adressais plus à un public adolescent et correspondais à « une autobiographie et un guide » comme elle le définit. Dommage que ce roman ne soit que présent dans la section pour adolescents car la jeune auteure avais bien mentionnée qu’il était destinée à un public pour adulte.

L’écriture est assez soutenue, mais il reste quelques imperfections. Il faut dire que c’est la première fois que la youtubeuse se lance dans l’écriture d’un roman. Cela est tout de même un bon début !

En bref, c’est un livre qui est bien certes mais qui ne m’a pas transcendé non plus. J’ai été tout de même contente de l’avoir lu car ça m’a permis de découvrir un peu plus Marie, qu’on ne connaît qu’à travers ses vidéos.

 

Publicités